Emmanuel Macron cherche l'affrontement

Emmanuel Macron a une théorie : il faut aller là où il y a le conflit. Il a une nécessité : être le parti de l'ordre. Il a un impératif : casser le mouvement au plus vite. Jupiter ne peut se dérober au combat. C'est son inclinaison. C'est son rapport à l'opinion. C'est sa lecture du chef et de l'incarnation.

En lire plus

Il y a urgence à rassembler la gauche non mélenchoniste 

L’acte IX des gilets jaunes et « la lettre aux Français » d’Emmanuel Macron démontrent que nous allons soit au référendum, soit à la dissolution, soit le plus probable aux deux. Le président a refusé un gouvernement de concorde nationale. Il a gardé un dispositif lourdement contesté, et, par sa lettre, il a maintenu l’essentiel de ce qu’il estime être sa légitimité élective.  

En lire plus

Ça craque !

Ça craque ... la crise de rejet prend de l'ampleur. L'opinion mobilisée, l'opinion sondée font jonction dans la protestation. Mais des signes de basse intensité s'accumulent.

En lire plus

Le pari d'Emmanuel Macron et celui des gilets jaunes

Le discours du 31 décembre 2018 du président de la République et la provocation-mobilisation d’Éric Drouet ont planté le décor du début d’année. Emmanuel Macron a décidé de s’enfermer dans le donjon du premier tour de la présidentielle ; de la même façon que Sarkozy, affaibli, décida le 30 juillet 2010, avec son discours de Grenoble sur l’identité, de reprendre pied.

En lire plus