La fin du grand débat

JCC photo fin

  • - Manifs : interdire d'interdire ?

La loi anticasseur a été sanctionné dans sa dimension emblématique. Le texte mettait en cause les libertés publiques. Nous avions débattu de ce sujet sur ce plateau. Et tout le monde savait que cela se terminera ainsi. Même le président l’avait compris. Il avait, d’ailleurs, lui-même saisi le conseil constitutionnel (...).

On ne va pas à une manifestation avec une cagoule. Sinon, cela veut dire que l’on veut faire quelque chose de répréhensible. Quant aux black-blocks, on les connaît ; la question est, quels sont les moyens juridiques pour les arrêter ?(...).

- Carlos Ghosn en prison : l’acharnement ?

Le problème n’est pas si Carlos Ghosn est coupable ou pas mais que fait le gouvernement pour défendre un de ses ressortissants. Dès le lendemain de son arrestation, j’ai posé cette question.  

- Grand débat : il est tant de conclure 

Je trouve le président très courageux d’avoir terminé son grand débat par la Corse. Il joue là-bas son rôle républicain, rappelant l’affaire Erignac. S’il veut vraiment le dialogue, il ne faut pas mettre l’affaire Erignac comme préalable, mais la condamnation des violences. François Hollande avait obtenu le dépôt des armes pendant son quinquennat. Et donc, Emmanuel Macron aussi, puisqu’il en était membre. Aujourd'hui, il doit aller dans cette voie. Et il enfoncera un coin entre nationalistes et autonomistes (...).

Le président de la République a allumé toutes les rétrofusées au fur et à mesure que l’on s’approche du rendu du débat. Le grand débat était une bonne idée pour gagner du temps mais aussi pour faire dialoguer les français.  

Mais là, on arrive à la fin, le président ralentit le pas (...). Le président et le premier ministre disent “tout le monde ne sera pas satisfait”. “On a déjà mis 7 à 10 milliards sur la table”. “Alors quand on satisfera les uns, on mécontentera les autres”. Mais dans le même temps, le président évoque une véritable rupture de société. 

C’est mission impossible. Et cela va mal se terminer. 

Cliquez ici pour voir la vidéo de l'émission