ISF : LE SUJET QUI FÂCHE

Le débat n’est pas économique mais éthique. Rien ne prouve que la suppression de l’ISF conduise à un retour de l’investissement. Et, rien ne prouve, non plus, que son rétablissement induira 5 milliards d’euros (...).

L’argument du président de la République,dans ces conditions, est étonnant ; dire qu’il faut supprimer l’ISF sinon les assujettis partiront, c’est céder à un chantage. Et, il y a là une injustice vis à vis de ceux qui payent l’impôt (...).

Chantal Jouanno à tord de torpiller le grand débat. Il y a deux choses ; (i) le débat entre les français ; (ii) et les questions-réponses avec le président. Et, lors des questions-réponses, on apprend, d’ailleurs, beaucoup de choses ; (i) le président ferme la porte à l‘ISF, à la dissolution et au RIC ; (ii) mais aussi, que la suppression de la taxe d’habitation concernera tout le monde.

Vidéo de l'émission "l'Heure de Bachelot" sur LCI